mercredi 28 juin 2017

Presque la fin de saison déjà

Et oui, le temps passe trop vite !

Je publie donc un récapitulatif des plus belles photos des dernières semaines, un vrai régal pour les yeux. Ma seule frustration : très très peu de floraison sur les semis H16xx à cause du retard pris à l'automne dernier....

Wispy Rays


Search For Green Pastures

Ruby Spider

Fire Waves extraordinaire cette année !


Happy Happy, poussive en début de saison et qui se montre somptueuse pour les dernières fleurs.

French Touch

Evidence Of Aliens


Laura Harwood

Shuffle The Deck

Green Spill

Boitzer Spektakel

Coit Tower

Butch And Barbara's Cracked Eggs

Semis H9104b

Semis H1616b

Semis H1616c

Semis H1403c

Semis H1402F

Semis H1312c, qui confirme superbement cette année.


Jumeau H1312b qui me fait aussi très bonne impression

Semis H1301a, très régulier, si seulement il pouvait se multiplier un peu plus vite...

Semis H1214g


jeudi 25 mai 2017

Début de saison 2017

Je sais que mes articles seront de moins en moins réguliers ici, je sais que beaucoup d'entre vous me suivent déjà sur facebook, notamment sur ma pahe "hemeroca sete" et sur le groupe "planet hemerocallis".

Les publications me prennent déjà pas mal de temps, alors les faire en double, ce n'est pas évident.

La saison 2017 s'annonce très bien. Même s'il elle semble plus avancée que les autres années, on a eu déjà plusieurs jours à 30°C, plutôt rare en mai.

Voici donc les plus précoces :

1028a, superbes couleurs, j'apprécie beaucoup ce semis.



1308d, en observations, je suis tout de même séduit par sa hauteur de tige (90cm) et ses ouvertures. J'aurais bien aimé une couleur paille plus soutenue, mais cette année, c'est un crème clair.


Chouette entrée aussi avec le semis 1403F bien plus réussi qu'en 2016

Et nouvelle arrivée dans la famille : 1403L

Du côté des référencées, mention spéciales à la régularité de Sweet Guimauve, mon intro de 2015


Breakfast With Santa


Fire Waves pour un début enflammé !

Wispy Rays, merci Marc

Laughing Skies


lundi 2 janvier 2017

La génétique des belles familles de 2016

En faisant un récapitulatif des plus beaux semis, on constate qu'ils appartiennent à quelques familles nombreuses, que j'ai regroupé sur les photos suivantes.

Au palmarès des meilleurs familles, 1403 (1028a x 1218F) occupe la première place.


1403b, 1403c, 1403g, et surtout 1403i sont des fleurs d'une grande beauté, qu'il me tarde déjà de retrouver en 2017.

Famille suivante, 1414. L'objectif du croisement était de remonter à un grand parent blanc, qu'il y a dans chaque lignée. En effet, 1038L descend de "White Mountain" et French Touch descend de "Fringy".

Pari gagné, à ce jour, la majorité des semis présente une couleur "presque blanche" :

1414g et 1414k sont mes préférés car la texture de 1038L a été transmises à ces 2 semis.

Famille suivante 1407 (Nephelie's Light x Sweet Guimauve). Un croisement entre 2 de mes introductions :


Pas de grosses bordures pour l'instant mais des fleurs sympas avec quelques yeux hypnotiques comme 1407F et 1407i.


Enfin, la famille 1423 (1010a x Foxy Filly) a donné de belles fleurs


1423E et 1423i sont remarquables.

samedi 17 décembre 2016

J'ai vaincu la rouille : daylily rust.

Dans l'imagerie populaire, les hémérocalles sont exemptes de maladies. C'était quasiment vrai, tant que les seules variétés existantes étaient les classiques diploïdes de nos jardins européens (fulva, crimson pirate, frans hals, summer wine....les classiques). Non pas qu'elles soient plus résistantes mais juste que les maladies n'étaient pas sur le vieux continent.
Mais avec la mondialisation, la rouille des hémérocalles a été importée d'Asie vers les Etats-Unis et, fatalement, vers l'Europe.

Pour résumer, il y a 3 maladies clairement identifées.

* leaf streak : hors cause de sécheresse, le bout des feuilles devient marron et sèche. Il s'agit d'un champignon. Eliminer le feuillage touché pour éviter une propagation aux plants sains.

* crown rot : pourriture de la couronne, un autre champignon présent dans le sol. Indétectable, le champignon peut être importé par l'arrivée d'un plant infecté qui va mourir par pourriture et qui laissera le chapignon dans le sol. Eliminer le substrat avec le plant.

* la rouille : de loin, le champignon le plus embêtant ! Voici mon expérience, et je sais que plusieurs d'entre-nous y sont aussi confrontés, d'où mon idée d'écrire cette documentation....

Tout a commencé en 2014. Très content de ma commande auprès d'un vendeur Allemand, je reçois "Eyes Right Jones" et "Pete's Passion". En octobre 2014, le jet de ERJ se couvre de pustules jaunes. Je me documente sur la question, je lis qu'il faut couper le feuillage. Je coupe à 2 cm au-dessus de la couronne. Le plant n'a, depuis, jamais manifesté d'infestation.



Deux semaines plus tard, le plant de Pete's Passion développe les mêmes pustules. Je coupe à ras.

Parallèlement, j'ai lu que lorsque les pustules apparaissent, c'est que le champignon de la rouille libère ses spores qui viendront se coller au feuillage des plants voisins, à la faveur d'un coup de vent et de l'humidité favorables, pour les infecter à leur tour.
Du coup, j'ai coupé tout le feuillage des 60 plants voisins.

Malheureusement, les spores avaient franchi une plus grande distance à cause du vent. Et au printemps 2015, je découvre un plant, dont je n'avais pas coupé le feuillage, qui a été infecté.

Et à partir de là, dissémination dans le jardin, un puis 2 puis 3, puis 7 plants infectés. Entre le mois d'aôut et le mois de décembre, plusieurs attaques successives de rouille avec, à chaque fois, transmission aux voisins. Ce fût un véritable cauchemar.

Au lendemain de Noel 2015, j'ai finalement décidé le tout pour le tout. Couper à ras TOUT le feuillage de mes 400 plants : un vrai crève-coeur, mais nécessaire !


Mais cela a eu pour effet d'assainir tout le jardin. En 2016, j'ai été extrêmement vigilant sur l'état des plants et le seul qui a montré un petit début de rouille ne venait pas de chez moi. A ce jour, malgré un automne humide, chaud et pluvieux, la maladie ne s'est pas montrée.
Je peux donc pousser un ouf de soulagement et considérer que mes efforts ont fini par payer.



FAQ sur la rouille des hémérocalles (daylily rust)
1) Comment identifier la rouille ?
2) La rouille est-elle mortelle ?
3) Cette rouille se transmet-elle à d'autres végétaux ?
4) Exitse-t-il un traitement naturel ? un traitement chimique ?
5) Je découvre la rouille chez moi, que faire ?
6) Prévention contre la propagation.
7) La rouille se transmet-elle par les graines ?



1) Comment identifier la rouille ?
La présence de pustules en relief est le signe de l'infestation. La présence de taches jaunes n'est pas un signe forcément objectif : le vieillissement du feuillage des plants dormants ou semi-persistants peut entrainer des taches jaunes.
Attention aussi à ne pas confondre la rouille avec du pollen ; les butineurs ou les fleurs voisinent provoquent souvent une chute de pollen poudreux sur le feuillage, qui peut faire penser à la rouille. Gratter pour confirmation : le pollen s'en va sans laisser de trace, alors qu'avec la rouille, une tache jaune reste présente.


2) La rouille est-elle mortelle ?
Non, mais elle détruit le feuillage. Le plant infecté soufre de ce manque de feuillage, la production de fleur est réduite. L'aspect inesthétique est discutable ; il est équivalant à une attaque de rouille sur des roses trémières...
La rouille des hémérocalles se répand très vite.
A noter que les hybrideurs américains travaillent maintenant sur la résistance des plants face à la rouille.

3) Cette rouille se transmet-elle à d'autres végétaux ?
Il existe un seul hôte alternatif pour ce champignon : son nom est "patrina", je n'ai pas trouvé d'autre information. On dirait une forme d'achillée (voir ici).
Si une hémérocalle contamine la plante "patrina", la plante "patrina" pourra contaminer à son tour l'hôte hémérocalle la saison suivante.

4) Exitse-t-il un traitement naturel ? un traitement chimique ?
Le seul traitement naturel consiste à tuer le champignon par le froid. Sur des sites américains, on dit que les zones climatique inférieures à 7 connaissent des hivers suffisamment froid pour tuer le champignon. Avec le réchauffement climatique, je crois qu'il faut se méfier...Et en France, à part les régions au climat montagnard, peu de régions connaissent de températures vraiment froides de manière prolongée. Il faut comprendre en celà que atteindre -8°C en fin de nuit peut endommager le feuillage extérieur mais pas forcément  le feuillage intérieur, plus protégé, qui peut rester infecté.

Du coup, on comprend que la solution mécanique qui consiste à couper les plants à 1,5cm au-dessus de la couronne, reste la meilleure chose. Attention, bien désinfecter la lame entre chaque plant !!

Au niveau chimique, il existe bien quelques fongicides curatifs mais la lecture des fiches de sécurité m'a conduit à abandonner la piste : cancérogènes et polluants, pas bon du tout !!!!!!!

Ceci dit, il existe aussi un fongicide préventif, soi-disant capable d'empêcher les spores de contaminer un nouvel hôte. Sur les sites américains, il s'agissait de fongicide à base de myclobutanyl. Vendu en France dans certains "anti-maladies", je l'ai utilisé dans mon jardin.
Impossible d'en tirer le moindre bilan : aurait-ce été pire ou pas si je ne l'avais pas utilisé ? La seule chose constatée est que le myclobutanyl est un régulateur de croissance et mes tiges de fleurs ont toutes été effectivement plus petites pendant la période d'utilisation.

5) Je découvre la rouille chez moi, que faire ?
Surtout ne pas prendre de décision rapide. Réfléchir à la suite des opérations. L'idée, c'est surtout de ne pas permettre aux spores de se disséminer dans l'air, donc de ne pas promener le plant malade dans le jardin.

- prendre un grand sac poubelle.
- l'ouvrir et le tenir, à l'envers, au-dessus du plant malade.
- recouvrir l'intégralité des parties malades par le sac poubelle.
- Nouer le sac poubelle à la base, de la manière la plus étanche possible.
- déterrer le plant ou déplacer le pot puis couper tout le feuillage en dessous de la limite du sac.
- bien refermer le sac.
- Ne pas composter le feuillage, tout mettre à la poubelle.

- couper tout le feuillage des autres plants sur quelques m² et surtout dans le sens du vent. Se dire que sans solution radicale, il existe toujours un risque de revoir la maladie et recommencer encore et encore...

Il faut aussi noter que si on laisse la rouille gagner du terrain, elle peut infecter les plants des voisins qui pourront à leur tour réinfecter...il vaut donc mieux agir contre la rouille !


6) Prévention contre la propagation.

Attention, les spores de la rouille peuvent être transportés sur les mains, par les habits, les outils de coupe, les chaussures, et peuvent survivre jusqu'à 30 jours dans le jardin, dans des bonnes conditions de température. Il faut en être conscient pour adopter des bons gestes : je me suis occupé d'un plant malade donc je change mes habits juste après, je désinfecte ma lame...etc

Lorsque je commande des plantes chez un vendeur, je lui demande s'il a observé de la rouille (daylily rust) dans son jardin cette année et s'il y e un risque que les plants livrés soient infectés. Personnellement, s'il y a le moindre doute, je ne commande pas.

Je suis conscient que certains vendeurs seront de bonne foi, prenant les mesures nécessaires pour leur jardin, mais que d'autres veulent vendre à tout prix et livreront des plants malades.

Lorsque je reçois des plants, le mieux est de mes garder au moins 6 mois en isolement des autres, de façon à observer l'apparition de la rouille.

7) La rouille se transmet-elle par les graines ?
Non, c'est une bonne nouvelle ! Le mycéllium de la rouille se trouve uniquement dans le feuillage, pas dans la couronne, ni dans les racines, ni dans les graines.


Si vous avez d'autres questions pertinentes, je ne manquerai pas de les rajouter à cette FAQ...

Quelques liens en anglais :
http://www.daylilies.org/ahs_dictionary/daylily_rust.html
https://www.decadentdaylilies.com/daylily-rust/
http://web.ncf.ca/ah748/rust.html
http://world.std.com/~mhuben/rust.html

jeudi 15 décembre 2016

Familles 15xx et 16xx

Les familles 15xx sont des semis effectués en aout 2015, suite à des graines récoltées et en train de germer.

Les semis 16xx sont des semis effectués en février 2016. Une partie d'entre eux devrait fleurir au printemps 2017.

J'ai clairement encore souhaité renforcer mes semis de doubles bordures, domaine dans lequel j'ai déjà obtenu Nephelie's Light, 1218F et 1002. Mais je pense que ce millésime devrait m'apporter de beaux résultats, au vu de la diversité des parents. Je renforce aussi la descendance de French Touch, Hot Curves et Dark decor, je débute quelques essais avec spiders et une petite ligne de diploïdes.


1501 :
wonder of it all x priceless
1 plant

1502 :
nephelie's light x 1218f
2 plants

1503 :
cherry icecream smile x when i dream
1 plant

1504 :
french Touch x 1218j
1 plant

1601 :
french Touch x 1218j
3 plants

1602 :
french Touch x when i dream
8 plants

1603 :
french Touch x dark decor
2 plants

1604 :
1202a x 1110a
3 plants


1605 :
1202a x hot curves
4 plants


1606 :
1202a x 1209d
5 plants


1607 :
dark decor x when i dream
6 plants


1608 :
magic sun x 1218j
2 plants


1609 :
magic sun x eloquent cay
4 plants


1610 :
Eloquent cay x 1218j
2 plants


1611 :
cimarron rose x dark decor
13 plants


1612 :
1038L x 1218j
1 plant


1613 :
hot curves x dark decor
10 plants


1614 :
1028a x 1010a
2 plants

1615 :
flamenco movement x state of mind
2 plants

1616 :
flamenco movement x curb appeal
1 plant

1617 :
flamenco movement x 1010a
7 plants

1618 :
nephelie's light x curb appeal
5 plants

1619 :
nephelie's light x 1010a
15 plants

1620 :
nephelie's light x 1218f
5 plants

1621 :
1010a x coit tower
6 plants

1622 :
1010a x walter kennedy
2 plants

1623 :
1010a x 1308d
5 plants

1624 :
1010a x breakfast with santa
7 plants

1625 :
1010a x state of mind
5 plants

1626 :
state of mind x curb appeal
3 plants

1627 :
1curb appeal x 1002
10 plants

1628 :
1034f x wigglesworth
5 plants

1629 :
1208d x wigglesworth
7 plants

1631 :
9 plants

1633 :
11 plants

1637 :
5 plants

1638 :
4 plants

1639 :
5 plants